• Trail de Fontaine de Vaucluse - Dimanche 19 février 2012

               Trail de Fontaine de Vaucluse - Dimanche 19 février 2012                       Trail de Fontaine de Vaucluse - Dimanche 19 février 2012

    Ça y est, j’y suis ! Mon 1er défi sportif de l’année pour soutenir l’AFA. Un trail « petit » format avec 23km et 800m de dénivelé positif au cœur des monts de Vaucluse.

    Un retour aux sources dans mon pays natal, la Provence. Rien de mieux pour se mettre en confiance et aborder sereinement cette grosse année de défis. Le départ sera donné à 10h00. Je me rends sur place un peu plus tôt afin de retirer le dossard et d’éviter la foule, je pars de la maison familiale vers 8h00. Arrivé sur place vers 8h30, je me prépare tranquillement. La douce température du petit matin me dispense des vêtements longs et chauds sachant que la veille le mercure était monté à 27°C au soleil et pour aujourd’hui ça s’annonce idem. J’opte pour le corsaire, t-shirt + manchettes. Le froid sibérien (-15°C / -12°C) ainsi que les pics de pollution de ces derniers jours, chez moi, ne m’ont pas permis de finir ma préparation comme je le voulais. Je suis un peu anxieux mais relativise car je ne suis pas là pour monter sur le podium… Je m’échauffe en pratiquant quelques éducatifs, accélérations et étirements. Il y a du monde au départ. Nous serons 314 participants à l’arrivé du grands parcours et 177 pour le petit. Je me place vers le milieu du peloton, l’organisation nous signale que le parcours est réduit à 21km pour éviter d’empiéter sur la course VTT du village voisin, à la bonne heure !

    Trail de Fontaine de Vaucluse - Dimanche 19 février 2012

    Le coup de starter est donné, c’est parti !
    Nous quittons le camping municipal et attaquons 3 kms de bitume avec une bonne pente moyenne, de quoi bien étirer le peloton. Je prends mes marques, je double, ça double, chacun cherche sa foulée dans une ambiance calme et décontractée. Nous passons dans un quartier résidentiel et abordons plusieurs de coups de cul (14%) que je gère en marche rapide alors qu’à côté de moi ça trottine tant bien que mal. A quoi bon ? Nous allons à la même vitesse et tout ce que ça leur apporte c’est de la fatigue avant l’heure ! Bref, après les bosses je relance, ça porte ses fruits et j’en laisse pas mal sur place. Nous quittons le bitume pour les sentiers et passons devant un berger et son petit troupeau de moutons, le parcours s’annonce champêtre ! Ça monte toujours et la vitesse est plutôt rapide pour moi sur ce type de terrain qui est jonché de « caillasses ». Je suis à 14km/h de moyenne et le cardio indique 177puls/min, je continue sur ma lancée tout en faisant attention à ne pas trop taper dedans et ne pas me mettre dans le rouge, quoique là... Le paysage est magnifique, le ciel est bleu, pas un nuage, une brise de vent, ça sent le thym, le pin, la garrigue. Pas de doute, je suis bien en Provence chez moi, c’est que du bonheur !

    Trail de Fontaine de Vaucluse - Dimanche 19 février 2012

    On arrive sur un sentier plus large avec une bonne petite grimpette. Je réduis mon allure, profite du paysage, me désaltère et récupère un peu, car si je continue sur le même rythme je vais avoir du mal sur la fin. Nous arrivons et continuons quelques temps sur ce sublime balcon dominant les villages alentours avant d’attaquer une belle descente. Je relance fort, recolle à quelques coureurs et  bifurquons sur une montée très raide que je n’avais pas vue surgir ! On arrive au point le plus haut de la course tout en longeant le « Mur de la Peste ».

    Trail de Fontaine de Vaucluse - Dimanche 19 février 2012[Mur de la Peste : Edifice construit au Moyen-âge, servait à protéger le Comtat Venaissin de la peste qui sévissait alors depuis Marseille dans toute la région. Des gardes armés surveillaient donc les allées et venues, imposant une quarantaine à tous les étrangers souhaitant traverser le pays]

     

     

     

    Les jambes prennent un petit coup de dur mais ça va le faire car le terrain à venir est bien propice pour se refaire une santé. On aborde une descente technique tout en monotrace aux virages très serrés et aux cailloux parfois proéminent qu’il faut sauter. Deux coureurs efficaces sont devant moi et fond le chemin, j’en profite ! Le sentier s’ouvre et les gars devant moi mettent le gros braquet… ils me lâchent, je ne les reverrai plus. Je préfère m’économiser et prendre quelques photos.

    Trail de Fontaine de Vaucluse - Dimanche 19 février 2012Le 1er ravito pointe sont nez, c’est la moitié du parcours ! Je bois un peu de coca+eau, quelques fruits sec et repars plein d’énergie sur des beaux single-trac vallonnés. Les jambes sont de nouveaux là, ça va bien, je m’éclate. Je profite des successions de virages serrés dans les sentiers au milieu des cèdres de Cabrières d’Avignon pour accélérer la cadence et grappille quelques places durant cette période plus roulante. Un peu plus tard, j’accuse ma fougue et alterne marche et course à pied. Le 2ème ravito est déjà là ! Je profite du moment pour discuter avec les bénévoles et Aurélie Grosse (je saurai son nom plus tard) passe et ne s’arrête pas. Les bénévoles la salue et l’applaudissent car il s’agit et s’agira de la 1ère féminine ! Je finis de remplir ma gourde et me lance à sa poursuite, mais c’est quelle avance vite dis donc !! Moi qui croyais être tranquillement dans la moitié du peloton me voici à sa hauteur, bien surpris car ce n’est pas tout les jours que je cours au niveau des tops féminines ! Je lui demande si tout va bien, elle me répond que oui mais elle souffre, la chaleur n’aidant pas ! Oui, oui, vous avez bien lu, la CHALEUR et nous sommes le 19 février… Nous faisons un bout de parcours ensemble. Je finis par passer devant elle sans trop la distancer avant de surplomber le beau village de Lagnes. Je prends quelques photos et reprends ma place à ces cotés.

           Cliquez dessus pour agrandir, cliquez à coté pour revenir                      Cliquez dessus pour agrandir, cliquez à coté pour revenir

    Elle me demande de rester avec elle pour l’aider car elle est dans le dur à ce moment là, je fais le lièvre avec plaisir. Courir à deux sur la fin d’un trail qui plus est plutôt exigeant, n’est pas de refus ! Du Muse dans les oreilles, elle restera concentrée jusqu'à la fin. Je la tiens tout de même informée sur les kilomètres réalisés et de ceux qui nous séparent de l’arrivée « 19km, plus que 2 ». Sur les derniers raidillons nous marchons rapide et sans trainer nous relançons fort dans les parties plus planes. Nous passons aux abords de champs d’olivier et dévalons les cultures en terrasses à toute vitesse, je commence à avoir du mal à suivre la cadence ! Nous sommes au km 23 plus que… Ha tiens on nous aurait menti !? Quelques groupes de personnes commencent à se faire voir, ça fait toujours du bien au moral d’entendre les gens nous encourager, comme cette famille et cet enfant qui nous souhaitent bon courage pour la fin, surtout qu’on aurait déjà du être arrivé depuis 2 kilomètres…. Je ralentis et lui « check » la main, le gosse me sourit tout content et je reprends ma foulée reboosté par ce petit moment de vie. Mademoiselle la « 1ere féminine » a pris un peu d’avance et un coureur s’est interposé entre nous. Je l’ai toujours en visu mais ne fais pas l'effort de la rattraper, je me contente de gérer l’écart. 24km… ça continue à aller vite et le terrain nous aide bien du fait de sa pente. Je commence à reconnaitre les lieux pour m’être échauffé le matin même à cet endroit. L’arrivée est proche. Nous sortons des sentiers caillouteux pour retrouver le bitume un cours instant tout en longeant la Sorgue. Avant dernier virage, nous reprenons un chemin qui nous emmène au camping, dernière ligne droite, j’aperçois ma Sarah et mes parents à l’arrivée ça me fait chaud au cœur !

    Je termine ce premier trail en 2h29’29“ avec tout de même 25.5km au compteur... Je rejoins ma famille et suis relativement frais, donc tout va pour le mieux. Je retrouve Aurélie Grosse et nous discutons 5 min le temps de se remercier mutuellement de cette entraide, c’est aussi ça l’esprit trail !

    Une course sublime, à la fois technique car les successions de montées et descentes demandent quand même d’en garder sous la chaussure pour ne pas se griller dès le départ, mais aussi un parcours assez nerveux car il y a des bonnes portions où l’on peut envoyer du lourd. Le balisage est parfait, il n’y a pas un endroit où je me suis posé la question de savoir quel chemin prendre. Merci donc à l’organisation et à tous les bénévoles qui nous ont concocté un super parcours dans un cadre resplendissant !!

           Trail de Fontaine de Vaucluse - Dimanche 19 février 2012                      Trail de Fontaine de Vaucluse - Dimanche 19 février 2012

      
    CLASSEMENT

    PHOTOS


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :